Slideshow

06 janvier 2008

Un plaisir parti en fumée

Fumer dans les bars et restaurants est interdit en France depuis le 1er Janvier. Bon gré mal gré, les Français s’y sont collé. Quid des étrangers ? Plongée dans une journée typique d’un café près de Notre Dame.

Il savoure la première bouffée de sa cigarette, lunettes de soleil sur le nez, bien calé sur sa chaise, dans l’air frais du matin. Gabriele, cinquantenaire italien venu visiter Paris pendant les fêtes de fin d’année, affiche un air serein : « Chez nous cela fait 3 ans que l’on ne peut plus fumer dans les bars et restaurants, alors maintenant je suis habitué, vous savez ».

En France l’interdiction de fumer dans les lieux publics s’est étendue aux cafés, bars et restaurants au passage à la nouvelle année. Après une trêve accordée exceptionnellement le 1er Janvier, la loi n’est véritablement appliquée que depuis le mercredi 2. Il est 8h30, la matinée commence aux « Tours de Notre Dame », petit café populaire jouxtant la cathédrale, qui voit passer plus de touristes que de locaux. Bernard, serveur de longue date, se réjouit : « Après 30 ans dans la fumée, je respire ! ». A ses côtés, Christiane, la patronne toute en sourire, assure qu’ici « il n’y a que des touristes, et ils sont ravis ! » Pourtant un peu plus tard dans la matinée, un touriste italien sirotant au bar son espresso pendant que sa femme fait la queue dehors pour la visite de la cathédrale, me mimera le clown triste à l’évocation de la nouvelle loi.
Le café bat son plein le midi, les serveurs zigzaguent entre les tables. Une famille de coréens est attablée autour de steak- frites. Kim, 31 ans, originaire de Séoul mais travaillant en Allemagne, se réjouit : « J’accompagne mes parents en visite dans toute l’Europe. Je ne fume pas, et j’approuve cette loi. Mais attendons de voir si les français la respecteront ! »
Il est 18 heures. Les lumières baissent. La plupart des clients prennent un verre, qui pour certains se serait sûrement accompagné d’une cigarette il y a de cela une semaine. Un couple d’autrichiens boit un thé sur une banquette et se félicite que l’interdiction de fumer dans les lieux publics soit enfin mise en place. « Les fumeurs ? Ils peuvent aller dehors quand même ! » Et justement, en terrasse, emmitouflée dans son manteau, Muriel, une des rares françaises croisées dans la journée, ne mâche pas ses mots : « C’est carrément dictatorial ! La loi empiète sur nos libertés. La plupart des bars ne vont même pas créer de salle pour les fumeurs, car ils n’ont ni la place ni les moyens. Du coup, on nous relègue dehors». Les fumeurs auraient-ils l’humeur bougonne ? « Un monsieur hier m’a envoyé sur les roses, avoue Christiane. Quand je lui ai rappelé qu’il ne pouvait pas allumer sa cigarette, il est parti en claquant la porte, sans même boire son café ».

2 commentaires:

Mykolas a dit…

Labas Helene !

Merci pour ton petit commenetaire tu es la 1ere en plus !LOL Ton blog est bien sympa aussi je le decouvre jsute !! comment se passe la vie a Paris ?? Les fetes se sont biens passees ? Je suis rentrer qq jours a Loudun pdt les vac moi... Je suis alle un soir au Blue Note cafe ... Putain j'ai revu tous les anciens !!! D'anne Colon, a Astrid Porttrait, Olivier Sauvagnac, ... enfin tout le lycee et certain du college !! lol.

Sinon la bien arrive a Vilnius. J'ai commenecer mes cours d elithuaniene... pfouuu c pas facile !!LOL et surotut tres intensif !

Keep in touch

Iki (au revoir ! ;-) )

Mykolas

styleandthecity.com - Street style & romance in Paris a dit…

Cool ce post !

Moi j'ai remarqué une chose de l'époque précédente : rare sont les fumeurs à demander si ça dérange le voisin de fumer. ce qui était hallucinant c'était que les non fumeurs devaient demander aux fumeurs l'autorisation de respirer un air "pur". Que les fumeurs veuillent se choper un cancer, soit ! mais qu'ils ne m'obligent pas à en choper un par leur faute. Même si c'est un endroit fumeur ou qu'on soit en terrasse.

alors oui, je suis content que la cigarette soit interdite dans les endroits public.

c'est une bonne choses pour lesz contacts humains car je n'ai jamais vu autant de gens se parler dehaors en partageant un cigarette !
une façon de voir du positif dans leur négatif.

merci pour tes généreux com sur mon blog
Et pour les loups que j'ai photographiés, oui, c'est triste pour eux...

ps : j'ai rajouté des photos et les textes de ma journée ordinaire.